Tribu des Etudiants en Médecine de Paris Ouest
Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines

Articles avec le tag ‘Simone Weil’

2ème rentrée en Février: rebondissez avec l’ISO

L’Institut Supérieur d’Optique a crée une section exclusivement destinée aux étudiants de première année universitaire, désirant se réorienter après le premier semestre.

Spécialiste de la formation des Opticiens depuis 25 ans, l’Institut Supérieur d’Optique vous offre la possibilité de vous inscrire dès à présent dans une nouvelle dynamique de réussite.

Le programme du bts opticien-rentrée de Février a été spécifiquement aménagé pour vous permettre de ne pas perdre une année.

Cette formation intensive et complète débute en Février et s’achève en Juillet.

Cycle d’études : Un Cursus Unique en 18 mois pour être diplômé en Juillet : les étudiants suivront la 1ère année de BTS Opticien Lunetier de Février à Juillet et pourront poursuivre leur formation à temps plein ou en alternance (scolarité gratuite pour l’étudiant).

Poursuite d’études : Suite à l’obtention du BTS, vous pourrez poursuivre vos études dans l’une des spécialisations BAC+3 proposées par l’ISO :

  • Spécialisation en Optométrie/Contactologie via la Licence Professionnelle d’Optique (diplôme délivré par l’Université Paris-Sud en partenariat avec l’ISO)
  • Spécialisation en Gestion/Vente/Management via le Bachelor de Manager en Optique

Portes Ouvertes : Jeudi 19 Décembre à 18h

Infos & Contacts :

ISO Paris 11 : 18 rue Léon Frot, 75011 Paris – tél : 01.45.75.01.50

ISO Paris 15 : 45 rue de Lourmel, 75015 Paris – tél : 01.53.95.29.29

www.iso.fr

Conseil d’UFR du 18 Octobre 2013

– Le CESP (Contrat d’Engagement au Service Public) est désormais ouvert aux étudiants en odontologie. Il contraint l’étudiant à choisir les postes ouverts à l’ECN et à s’installer dans une zone dite prioritaire désignée par l’ARS. Actuellement il y en a 400 par an environ, l’objectif étant de passer à 1500. Olivier Saint-Lary a été nommé responsable du CESP au sein de l’UFR.

Les avantages résident dans le soutien financier qu’il apporte aux étudiants : 1500€ mensuels bruts chaque année d’étude. Il s’agit en fait pour l’étudiant de présenter un projet personnel, en désignant la spécialité et la zone dans laquelle il voudrait exercer. Si ce projet correspond à un besoin territorial et catégoriel réel (sur la base du site du CNG), et si la motivation de l’étudiant est avérée, le projet est accepté. L’étudiant devra alors exercer, en respect du contrat, pendant autant d’années que celles durant lesquelles il aura bénéficié de l’aide financière. L’étudiant peut arrêter cette aide, ce qui réduira ce nombre d’années et le contraint à rembourser tout ou partie de ce qu’il aura touché en fonction du moment d’arrêt. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Centre de simulation : il s’agit de la création, dans l’UFR, d’une salle dédiée à des cours de clinique sur mannequins, afin de recréer des situations proches de la réalité et ainsi de pouvoir contrôler les connaissances des étudiants sur l’examen clinique. La commande des mannequins a été passée. Les deux gestionnaires en charge sont Patrick Rosenberg et Alexis D’Escatha.

 

Commission des recours : il s’agit d’une commission créée pour les étudiants souhaitant faire appel à une décision de redoublement. Elle pourra par exemple décider de faire recorriger une copie par un autre enseignant. Elle sera présidée par le doyen, le vice-doyen (Olivier Dubourg) et des enseignants de médecine et de maïeutique qui ne sont pas responsables des examens actuels afin que la commission reste indépendante. Les élus étudiants n’étant pas satisfaits par le fait qu’un silence de la commission vaille refus de l’appel, nous avons souhaité reporter le vote au prochain conseil, afin de permettre à cette instance nouvelle de clarifier son règlement.

 

PACES : à l’issu de l’année, il y aura 20 places de plus en kinésithérapie par ASSAS, ce qui fera au total 36 places offertes en kinésithérapie aux PACES à l’issue du concours. Pour les filières ergothérapie et psychomotricité, des modifications dans les coefficients vont être faites, afin que ces filières puissent bénéficier d’étudiants motivés, et un oral sera également mis en place par l’école.

 

ECN blanches : il y a toujours une convention avec la Revue du Praticien, néanmoins les examens sont un coût pour l’UFR qui doit louer les locaux le week-end. Les ECN blanches auront bel et bien lieu cette année au sein de l’UFR, malgré ce coût.

 

Plan quinquennal : Il s’agit d’un plan établi par les élus étudiants afin d’améliorer la vie étudiante sur le campus. Après les différentes demandes des étudiants, nous avons déjà eu quelques réponses lors du conseil :

  • Un travail sur le wifi et la couverture réseau est en cours afin d’améliorer le réseau dans les locaux.

  • Pour les prises électriques, il n’y aura aucune possibilité d’en rajouter car le bâtiment  est sous un système de contrôle énergétique très précis : La Haute Qualité Environnementale (HQE) qui ne permet pas de dépasser un certain nombre d’énergie par an.

  • Nous avons obtenu un accord de principe pour la mise en place d’un poste de Vice-Doyen Étudiant. En effet, celui-ci sera élu par le conseil d’UFR au sein de l’équipe d’élus étudiants. Il aura pour rôle de faire le lien entre les étudiants et l’administration, dans le but d’avoir les informations le plus rapidement possible.

  • Concernant la langue des signes française, nous avons proposé qu’elle soit incluse en option pour les étudiants de deuxième année de médecine et de maïeutique, le conseil a répondu favorablement !

 

Par ailleurs, une représentante de la communauté d’agglomération de Saint-Quentin en Yvelines était présente, et nous a exprimé sa volonté de participer aux projets des associations. La Rydercup en 2018 au golf national et le nouveau vélodrome national ont été mentionnés pour investir dans des projets sportifs pour les étudiants. Si vous avez des idées qui pourraient nous intéresser pour faire bouger la vie de l’UFR, n’hésitez surtout pas à nous contacter !

 

Expérimentation PACES : Une semaine avant le conseil, nous avons appris que le doyen Annane avait fait candidater Paris-Ouest aux expérimentations sur la première année, comme possible dans la loi Fioraso du 22 juillet 2013. Il a décidé de rejoindre un dossier déjà porté par les facultés de Paris 6 et de Créteil, afin de l’appliquer dès la rentrée 2014 au sein de l’UFR. Nous vous avons mis en pièce jointe l’ensemble du pré-dossier de candidature.

Pris par ce délai très court, nous n’avons pas eu le temps de vous en parler, mais avons eu un rendez-vous avec le doyen avant ce conseil. Il s’agirait, selon nous, d’une très mauvaise chose pour l’ensemble de la faculté. En effet, de nombreux points nous ont paru peu clairs, comme le fait qu’un étudiant qui échouerait à la seconde session d’octobre et qui ne souhaiterait pas faire l’un des cursus proposés, se retrouverait sans rien pendant toute une année, ce qui n’arrangerait pas le soucis du “gâchis humain” de la PACES actuelle.

De plus, l’organisation d’une telle année coûterait 2 fois plus cher à l’UFR, alors que celle ci est déjà en fort déficit, obligeant la fac à augmenter le coût de l’année. Nous avons exprimé nos craintes, et celles-ci ont été entendues par l’ensemble du conseil. Deux de nos élus ont été invités au Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche le lundi suivant, afin de faire le point avec les plus hautes instances sur ce projet. Il y a peu de chances que ce projet voit le jour à Paris-Ouest, mais nous restons force de propositions et vigilants.

 CR des commissions hospitalières de septembre et Octobre

1/ le respect du réglement des stages et des gardes

Un rappel va être envoyé à tous les services avec notamment les points suivants : 

  • Une astreinte le dimanche est payé le prix d’une garde
  • Pas plus de d’une garde par semaine sauf volontariat
  • les  obligations des stages et des gardes ne sauraient dispenser ou compromettre la participation des étudiants aux enseignements dispensés par l’UFR

Pour les services faisant des astreintes le dimanche, un mail spécial sera envoyé au chef. 

Nous avons donné la liste de ces services là d’apres les résultats du sondage. 

( donc si personne de votre service n’y a répondu .. prévenez nous !!!  ) 

 2/ L’adaptation de l’enseignement de la chirurgie

La plupart des externes ne feront plus qu’un seul de stage de chirurgie. Or les chirurgies orthopédique et viscérale sont les plus fréquentes. Un réajustement pour les choix de stages 3 et 4 a été prévu avec :

  • pour le stage de chirurgie : uniquement proposées ces deux spécialités là.
  • pour permettre à ceux le souhaitant de réaliser un deuxième stage de chirurgie ou de se diversifier, il sera possible pour le stage “de médecine” de prendre Chirurgie urologique, vasculaire ou ORL.  

 3/ L’adaptation des choix et des stages

  • Des inadéquations lors des choix de stages ( plus de la moitié des étudiants ont choisi Gynéco et pédiatrie au stage 1), font que le nombre de places va être réadaptée pour le choix 3/4
  • L’adaptation au changement de programme et donc du nombre d’externe ne s’est pas bien fait dans certains services de chirurgie et pose souci.

Pour pallier à ceci, les externes en stage de médecine en hépato-gastro-entérologie et rhumatologie feront désormais partie du planning des gardes. Néanmoins, vu leur nombre cela représenterait en moyenne selon les hopitaux moins d’une garde tous les 10 jours.

NB  : la solution de demander aux externes en stage de médecine de réaliser 3 gardes n’a pas été retenue parce que les Pr Hardy et Peschaud ont refusé que les externes, qu’ils ne connaissent pas, fassent des gardes, 

 

Pour permettre de mieux adapter les choix de stage, 

( = augmenter les places dans les services pédagogiques et les diminuer dans ceux abusifs … ) 

il faudrait absolument que vous remplissiez les évaluations de stage demandées par l’Université. En effet l’année dernière avec  seulement 25% de réponse, elles ont été considérées non représentatives par la plupart des professeurs et donc n’ont pas été trop utilisées …

Vos élus médecine

 

Elus médecine