Tribu des Etudiants en Médecine de Paris Ouest
Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines

Commission pédagogique du 23 Avril 2013

Charte de fonctionnement de la Commission pédagogique

La charte de fonctionnement de la commission pédagogique a été présentée, discutée et adaptée.
La commission hospitalière de médecine va être dirigée par Sylvie Castaigne. Afin que les interlocuteurs soient clairement identifiés pour la scolarité, il est précisé que :
Sylvie Castaigne répond en dernier ressort sur les questions qui concernent les stages et les gardes,
Thomas Hanslik répond en dernier ressort sur les autres sujets.

Master de Biologie :

La reponsable a expliqué les difficultés d’organisation liées aux chevauchements des calendriers de médecine/Sage-femme et de master. Les étudiants de L3 concernés (une trentaine) ne seront pas en mesure d’assister aux cours du master (en raison de la préparation des examens de médecine), ce qui est mal accepté par les enseignants de l’UFR de biologie. Elle va tenter de régler ce problème. Un professeur a soulevé un point important concernant le double cursus, qui, à ses yeux, est plus qu’inappropriée pour des étudiants en médecine qui ont déjà beaucoup de travail à fournir. C’est tout le but de la réunion d’information de la TEMPO aux néo-L2 qui a lieu tous les ans fin juin, pour ne pas les contraindre à commencer un master dès le début de leurs études médicales, mais plutôt leur présenter les différents choix d’options.

De plus, on nous a présenté le potentiel « tableau », après le basculement des cours dans le cadre du Pres Paris-Saclay. Nous aurons 3 socles d’UE qui seront communs avec les étudiants d’Orsay, et une UE spécifique.

Adaptation des programmes de L2 et L3

L’année universitaire qui se termine était celle de la mise en place du DFGSM (diplôme de formation générale en sciences médicales, remplaçant les années de PCEM1 à DCEM1), s’inscrivant dans le contexte du passage progressif au système LMD. Au terme de cette première expérience, des déséquilibres dans les programmes de cours sont apparus, en particulier en L3. Des ajustements doivent être effectués dès l’année prochaine, qui sera aussi celle de l’entrée dans le DFASM. Un autre changement notable l’année prochaine sera l’introduction d’un enseignement de « propédeutique médicale » (enseignement pratique formalisé de l’examen clinique aux étudiants de L2 et L3). Les pistes permettant une adaptation des emplois du temps sont un changement de distribution des UE (visant en particulier à soulager le S6, durant lequel les membres de la commission pédagogique ont souhaité maintenir l’actuel Module 7), et/ou une réduction du nombre d’heures de cours pour les UE dont le nombre total d’heures de cours n’était pas en adéquation avec le nombre d’ECTS validés. A ce propos, il est utile de rappeler que l’un des principes qui régit l’acquisition des connaissances spécifiés dans l’arrêté du DFGSM est le rejet de l’exhaustivité (Bulletin officiel n° 17 du 28 avril 2011) : « … l’enjeu est d’acquérir des concepts qui permettront à l’étudiant au cours de ses études ultérieures et de sa vie professionnelle de disposer des outils pour faire évoluer ses savoirs et ses savoir-faire. La progression très rapide des connaissances impose des choix et conduit à rejeter toute idée d’exhaustivité. … ».

UE Tutorat – Grands syndromes

Après avoir échangé avec les professeurs et avec les étudiants, il apparaît que l’enseignement « Grands syndromes », dans sa version actuelle, arrive trop précocement dans le cursus des études médicales. Les enseignants comme les étudiants n’en sont pas satisfaits. Il est décidé de ne pas reconduire cet enseignement l’année prochaine.

UE de « Propédeutique Médicale »

Jean Emmanuel Kahn, responsable de cette UE, propose l’organisation suivante :
5 cours en L2 : sémiologie générale, cardio-vasculaire, respiratoire, digestif et locomoteur
4 cours en L3 : une séance « ganglions, ORL, stomato » et trois cours de neurologie
Aspects logistiques :
Chaque cours sera réalisé un jour donné pour toute la promotion médecine
-Durée du cours : 2h15
-Deux séances en une demi-journée (60 étudiants par séance), soit le matin de 8h30 à 13h30, soit l’après-midi de 14h à 19h
-Etudiants répartis en groupe de 10, avec un enseignant
-Six salles de cours
-Six enseignants : 5 internistes (formés spécialement et qui animeront tous les cours) et un spécialiste (qui apportera son expertise pour le thème du cours)
Modalités de validation des cours : à déterminer

DU/DIU/Masters 

Concernant l’organisation de l’examen des dossiers de DU/DIU/Masters, le fonctionnement suivant est retenu : J. Ankri et O. Saint Lary pour les Masters, ainsi que E. Gault et C. Huchon pour les DU/DIU, relisent les documents transmis à la commission pédagogiques. Ils décident si les dossiers nécessitent une discussion puis une validation par la commission pédagogique.
DU Obstétrique et périnatalité en médecine d’urgence : pas de problème.
DIU Pratique médicale en santé au travail pour la formation des collaborateurs médecins : pas de problème pédagogique.

 

Les commentaires sont fermés.