Tribu des Etudiants en Médecine de Paris Ouest
Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines

Archive pour la catégorie ‘PACES à PO’

Interview : Valentin

Un doublant passé en P2 revient sur ses années PACES et son vécu, dans un témoignage sincère

Quelle année, numerus clausus ? J’ai passé mon concours en 2013-2014 et le NC était à 115 (comme depuis des années en somme).

Quelle filière choisie ? Médecine.

Primant ou doublant (classement) ? Je suis passé doublant je l’avoue, je suis arrivé 1er aux deux semestres.

Votre bac ? Votre mention ?
 Bac S Spé Maths Mention Bien

Votre niveau au lycée ? Rien d’extra-ordinaire, on dira dans la première moitié de classe. J’étais un branleur né, et je suis arrivé en PACES en ayant AUCUNE méthode de travail, AUCUNE rigueur, tout était à faire.

A quel âge êtes-vous rentré en PACES ? De l’avance ? Un parcours particulier ?  Je suis entré en PACES avec un an d’avance, puis j’ai retapé la première fois (ça va, ça va…), donc j’ai eu mon concours à 18 ans.

Vous viviez dans votre propre appartement ou chez vos parents ? Qu’est ce que vous deviez faire chez vous (ménage, repas, lessives…) ? Je me suis intégralement reposé sur mes parents pour ce qui était des tâches ménagères, repas, linge, vaisselles, vitres,… vous aurez compris. Ca m’a vraiment servi de n’avoir rien d’autre à faire que travailler (et chiller quand j’en avais ras-le-bol, pour être poli).

Durée du trajet domicile-fac ? Porte à porte, j’en avais pour 40 minutes en gros. Ca peut paraitre long mais au final ça va assez vite (et ça fait franchement du bien, j’aurais pas assumé d’être à 5 minutes de la fac et de devoir travailler cash en rentrant, l’enfer).

Aviez-vous une méthode de travail bien précise ? Je tiens tout d’abord à préciser que la méthode de travail c’est hyper personnel, la mienne m’a plu et m’a bien réussi mais elle sera radicalement différente de celle d’une autre personne ayant également brillé cette année. C’est quelque chose que vous devez sentir vous-même, appliquer vous-même et si ça se trouve, si vous appliquiez ce que je fais vous seriez une buse, tandis que si vous faisiez autrement vous seriez hyper fort. Bref, vous aurez compris le message.

Pour ma part je prenais mes cours à l’ordi, entièrement enregistrés sur dicta, et la première chose que je faisais était de reprendre tout le cours au dicta. Ca me prenait beaucoup de temps (trop diront certains) mais c’était du temps largement rentabilisé selon moi : je prenais souvent une demie-journée voire une journée entière pour faire mon cours mais c’était pas de la reprise bête de mon dicta, j’écoutais, je faisais l’effort de comprendre chaque ligne, chaque paragraphe, de les relier ensuite ensemble dans ma teuté, je reformulais à ma sauce… bref, je m’appropriais le cours dirons nous. J’insérais mes diapos, je me faisais un cours irréprochable mais à la fin de la journée, j’avais déjà acquis toutes les bases du cours.

Ce cours, je l’apprenais vraiment une première fois le lendemain, puis le sur-surlendemain (un jour entre les deux où je ne le refaisais pas pour faire court), et souvent le week-end. Et en gros à ce moment là, je le connaissais (plus ou moins) parfaitement. Ensuite, je le refaisais 5, 6 fois max jusqu’au concours pour me refixer les détails, souvent saisir les (nombreuses) subtilités qui m’avaient échappé, vraiment aller au fond de mon cours (« oh oui, au fond » diront les plus polissons). Ca, je le faisais pour l’UE2 et pour la biochimie. C’est vraiment une rigueur de militaire allemand mais qui m’a permis de vraiment bien maitriser mes cours. Le reste, je le faisais plus à la one again, ça dépendait des cours, j’en reprenais certains (très peu), sinon je travaillais avec les polys de la pré-rentrée,…

Les matières à exo, je travaillais le cours jusqu’à vraiment (comme d’hab) avoir tout compris à fond, en avoir saisi toutes les subtilités, après avoir bien conceptualisé les notions théoriques, et je faisais des annales de tuto pour m’exercer.

Combien de temps travailliez-vous par jour ? C’est dur d’évaluer en heures le temps passé à travailler (déjà parce qu’il fluctuait à balle suivant les jours, ma motiv’, le temps qu’il faisait dehors, les erreurs telles qu’entamer une bonne série…), je dirais environ 8 à 10h par jour. Le week end je travaillais entre 6 et 8 heures MAX le samedi, et quasiment pas le dimanche. Parce que j’avais bien travaillé la semaine, parce que j’étais incapable de travailler chez moi et qu’il n’y avait pas de BU ou de média ouverte, parce que l’appel de dpstream est extrêmement fort le dimanche (allez savoir pourquoi),… Au début je culpabilisais chaque dimanche soir mais au final, ça me faisait me reposer, c’était franchement pas mal. Et je me réservais mon jeudi soir pour téma des séries, souvent le vendredi soir également (dis comme ça j’ai l’impression que j’ai ultra glandé, mais franchement j’avais le sentiment de beaucoup plancher sur mes cours, déjà je travaillais le soir en semaine ce qui n’était franchement pas le cas de beaucoup de mes potes, et je pense que je ne pouvais pas faire beaucoup plus).

Aviez-vous commencé à travailler avant la rentrée pour prendre de l’avance ? J’ai fait la pré-rentrée du tuto deux semaines avant la rentrée. Un excellent bail, ça m’a permis de me pencher à fond sur la compréhension de cours compliqués, de me remettre dans l’ambiance, dans le rythme, c’était vraiment très chic. Les tuteurs avaient fait un boulot monstrueux pour nous présenter des TD, des cours magistraux de qualité, c’était extrêmement chouette (slurp slurp sur leurs testicouilles un peu, mais vraiment je le pense). Puis un petit concours blanc à la fin qui met en confiance pour l’année à venir si tant est qu’on le réussisse !

Arriviez-vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ? Pas mal avec les tutos et les concours blancs de ma prépa privée, mais il ne faut pas trop se prendre la tête avec ça. Evidemment c’est hyper stimulant d’avoir de bons classements et ça nous prouve qu’on est sur la bonne voie, mais il faut à tout prix éviter de se voir dicter son rythme, son travail etc par les tutos. J’entends par là travailler la seule matière de tuto tout le week end et le début de semaine pour être sur d’être un maximum chaud et d’avoir un bon classement. Déjà parce que même si vous avez un bon classement avec cette méthode, j’appelle ça de la « triche » pour la simple et bonne raison que votre état de connaissance au concours blanc est uniquement de la mémoire à court terme, en tout cas en procédant comme ça aucun moyen d’évaluer ce qu’on sait vraiment, c’est-à-dire ce qui est vraiment ancré dans nos vo-cer. Ensuite parce que ça fait prendre du retard, et enfin parce que c’est pas du tout la manière de faire au concours (le vrai cette fois ci). Vous n’aurez pas le temps de revoir tous vos cours avant la matière, vous devrez y aller avec les connaissances que vous aurez vraiment emmagasiné durant l’année et travailler à donf la veille des tutos, ça vous écarte complètement de ce but ultime qui est d’apprendre durablement ses cours.

Vraiment vous vous rendrez compte que même si vos classements ne sont pas les meilleurs pour les premiers tutos, vous vous constituez petit à petit un socle de connaissance assez conséquent, et vous finissez par buter les concours blancs généraux (avec toutes les matières). C’est quelque chose sur lequel je voulais vraiment insister. Faites votre petite vie sans vous préoccuper trop de « quel tuto cette semaine jvé le buté jvé lmajor », et ça paiera. Je vais pas faire l’hypocrite non plus, avoir un mauvais classement ça fait chier mais il ne faut vraiment pas céder. Il faut mieux être 50eme et ne pas avoir revu ses cours depuis deux semaines que 3 ème en ayant passer les 72 dernières heures à buter uniquement les cours de bio.

Par contre les tutos permettent vraiment au-delà de se comparer aux autres d’évaluer son niveau de connaissance, de cibler ses points faibles, les cours qui nous font défaut… c’est un ultime outil de travail ! reprenez bien votre correction, notez vos erreurs…. Servez vous en vraiment pour vous améliorer !

Aviez-vous une idole, un modèle pour réussir cette année ? Thierry Lhermitte.

Avez-vous quand même l’impression d’avoir eu de la chance au concours ? Sur le coup pas du tout (et même le contraire), quand j’ai eu les résultats je me suis dit que j’avais surement eu un peu de chance… on sait jamais. Au final il n’y a pas eu (sauf quelques rares exceptions comme toujours) beaucoup de surprises au concours concernant les personnes bien classées, ce qui montre que son année ne se joue pas à la roulette le jour du concours, et que les connaissances que l’on acquiert par le travail tout au long du semestre paient le jour J, quelles que soient les conditions dans lesquelles on fait le concours. J’ai fait les deux jours de concours du S2 sans dormir des deux nuits une seule minute et ça a fini par passer quand même assez bien, certains de mes potes étaient dans des états pas possibles mais au final, il faut se dire que les connaissances sont là, et se faire confiance. La chance joue surement un peu pour quelques places d’écart, mais probablement pas tant que ça pour le concours (allez dire ça aux premiers non pris… Mais bon, c’est ce pour quoi on a signé et on le savait au départ)

Suiviez-vous des cours annexes pendant votre PACES ? Une prépa privée qui organisait juste un concours blanc supplémentaire par semaine. J’aimais bien parce que ça faisait des exos/questions en plus, et les matières étaient (souvent et le souvent est d’ailleurs scandaleux, ça devrait être tout le temps, mais bon) décalées, ce qui permettait de se tester sur deux matières par semaine quand ils le voulaient bien, et ça permet vraiment pas mal de voir où on en est. Mais j’ai plusieurs potes qui ne le faisaient pas et qui s’en sont très bien sortis, c’est vraiment à vous de voir. Mais le meilleur entrainement pour moi, ça reste les concours blancs du tuto.

Participiez-vous régulièrement au tutorat ? Quasiment tous ouais (sauf parfois au second semestre lorsqu’avec mon retard, je n’avais vu aucun chapitre de spé qui étaient au programme des tutos). C’est primordial d’y aller pour se rendre vraiment compte d’où on en est dans l’apprentissage de ses chapitres, pour cibler ce qui ne va pas, ce qu’on a pas/mal compris, orienter son taff,… C’est vraiment de loin le truc le plus utile pour son année, surtout dans la prise de recul qu’il offre quant à ce que l’on fait et ce que l’on vaut dans chaque matière (si on joue le jeu).

Travailliez-vous seul ? Je bossais à la BU. Impossible d’être seul chez moi, trop de tentations. Mais je me mettais aux endroits où il y avait peu de monde que je connaissais, surtout pas de personnes avec lesquelles je m’entendais trop bien au risque de trop se disperser (un peu ça fait souffler, trop ça dérange). Petit à petit on trouve des gens avec lesquels on a une bonne émulation de taff, et ça devient une routine. Mais je faisais vraiment ma petite histoire dans mon coin, dans le sens où je ne me préoccupais pas du tout de la méthode de mes potes, de « oh mon dieu j’ai fait deux cours aujourd’hui et lui en a fait 5, je suis mort… ». Faites votre petite vie selon la manière dont vous vous sentez bien de travailler et tout ira comme sur des roulettes.

Quelques conseils pour les futurs PACES ?  souvenez vous pourquoi vous travaillez. Gardez le cap, c’est ce qu’il y a de plus important. Gardez le moral et surtout, SURTOUT, pensez à souffler, à vous couper de votre routine, à faire autre chose, à vivre un peu. Ca sera ça, mon ultime conseil : dans la mesure du possible, quand vous en avez marre, arrêtez et faites autre chose. Quand on comprend l’intérêt de faire des breaks et qu’on ne culpabilise pas trop de se prendre une soirée quand on en peut plus, c’est tout bénef’.

L’ambiance dans votre amphi ? J’ai passé mon année dans l’amphi 1, dans lequel il y a le prof, l’ambiance aussi. Franchement ça fait du bien, de chanter ou d’entendre chanter, d’entendre les petites remarques qui viennent du haut de l’amphi, de crier un bon coup… ça permet de décompresser. Et à part au tout début de l’année, rien n’empêche de prendre son cours et au dicta, on a tout de toute manière. Ne stressez pas sur cet amphi, c’est le meilleur ! Ca n’empêchera pas de se concentrer aux cours/moments importants.

Vos vacances pendant la PACES ? Il faut essayer de se couper le maximum de la P1. Pour ma part je suis parti au ski avec des potos. On a quasi un mois de vacances. Certains se mettent à travailler une semaine avant la reprise, j’avais essayé et pas vraiment réussi, ça me soulait et le S2 est assez long pour pouvoir travailler autant que vous le voulez ! (pouvez ?)

Sorties ? Le samedi soir au début, après pas trop, soit je regardais une série, si je me tapais une déter’ je travaillais…

Et vos parents dans tout ça ? J’en ai parlé plus haut, ma P1 c’est aussi à leur patience de me faire à manger, de laver ce que je jetais dans l’évier, de me faire mes lessives que je leur dois (même si je le paie depuis la fin de la P1, mais il fallait s’y attendre).

Avez-vous utilisé des ouvrages particuliers ? Le Netter pour l’anat au semestre 2. Au semestre 1, la référence en chimie orga le Bellec (je l’ai pas acheté, juste fait quelques exos dedans à la BU mais c’est un peu trop spécifique pour ce qui nous est demandé, c’est vraiment pour aller plus loin). J’ai acheté La Cellule pour la bio, mais je ne m’en suis jamais servi (150 balles pour rien bonsoir).

Aviez-vous des matières préférées ? Lesquelles ? Pourquoi ? Définitivement l’UE2 pour moi. Elle est réputée pour être la matière bête et méchante de semestre 1 qu’il faut travailler 300 000 fois pour maitriser… mais qu’elle est incomprise ! Tous les chapitres s’articulent les uns avec les autres, tout est compréhension, c’est d’une bôôôôté ! La chimie orga je trouvais ça très marrant, un peu comme les sudokus (enfin ça n’a rien à voir mais c’est un peu comme un jeu de réflexion à chaque fois, c’est assez rigolo. Selon moi. Bref.). La physique, j’ai toujours aimé ça parce qu’il faut bien saisir les concepts, c’est très chouette.

Aviez-vous des matières que vous détestiez ? Lesquelles ? Pourquoi ? J’étais pas particulièrement fan de biostat, sans explication, c’est juste que ça ne m’intéressait pas trop.

Une ou des matières vous ont-elles posé problème ? Lesquelles ? Pourquoi ? pas particulièrement non. Si, la spé 2 au deuxième semestre, par manque d’intérêt pathologique (pour tout vous dire, je n’ai jamais réussi à faire les chapitres en entier, c’est honteux mais je suis allé au concours à la mémoire immédiate)

Votre degré de motivation ? 1 214 567 895 412. C’est ce qui compte le plus en PACES, ne pas baisser les bras, ni céder à nos « ça me khasse les khouilles j’arrête ».


Du point de vue du sommeil ? 
Au début je gardais mes 7h30 mais plus les jours passaient, plus j’arrêtais de travailler tard le soir, moins je dormais… Et c’est une grosse erreur, on travaille beaucoup beaucoup plus efficacement quand on a bien dormi. Il faut croire qu’on perd un peu sa lucidité dans l’année…

Vous étiez plutôt stressé ou plutôt détendu ? Stressé. Au S1 parce que globalement, doublant c’est la dernière chance, et au deuxième parce qu’après les résultats, j’ai eu ENORMEMENT DE MAL à me remettre à travailler et ça me stressait. Mais c’était pas du stress handicapant, genre paralysant mais plutôt du stress motivant.

Pratiquiez-vous une activité sportive en PACES ? Je voulais mais je ne m’en suis pas laissé le temps.

Quels étaient vos loisirs ? mes petites séries le jeudi soir et le vendredi ou samedi soir, puis le dimanche mon petit film entre deux quarts d’heure de travail… Je voyais ma copine (keur) un soir par semaine au S2.

Votre sentiment sur la PACES ? Franchement moi j’en garde pas un (si) mauvais souvenir (que ça). Evidemment parfois c’est hyper relou de travailler, on en a marre et tout mais j’ai fait mon année avec mes potos, on travaillait ensemble, on pétait nos câbles ensemble… et c’est hyper auto-valorisant de se rendre compte de ce qu’on est capable de faire, que ce soit dans la quantité de travail, dans l’engrangement de connaissances ou l’obtention de résultats. C’est une année compliquée mais durant laquelle on apprend à mort, en termes de connaissances strictes mais aussi sur nous-mêmes. Et en se laissant des breaks, ce n’est pas si atroce à vivre (selon moi hein, je sais que j’ai eu de la chance de la vivre comme ça). Bon en même temps c’est ce que je dis rétrospectivement, il y a eu des moments où j’en pouvais plus mais t’appelles un pote, tu pètes ton câble et t’es reparti comme en 40 ! Et pour autant que j’aie pour l’instant gouté à la P2, ça vaut déjà mille fois le coup.

Réussir en primant, selon vous c’est… ? Largement faisable ! Bon, j’en suis pas un exemple mais nombreux de mes potes sont passés primants et il y en a encore eu cette année ! Si vous chopez votre méthode de travail tôt (moi ça m’a pris un an mais je suis particulièrement retardé comme keum) c’est-à-dire trouver la manière qui vous permet le mieux de comprendre, de vous concentrer et d’intégrer, et que vous gardez la grosse foi c’est dans la poche ! Bon courage !

Et les doublants, ne lâchez rien !

Merci à Valentin pour ce témoignage ! Bon courage à tous les candidats au concours de PACES 2014/2015

TUTORAT : Réorientation PACES

Rebondissez avec l’ISO !

L’Institut Supérieur d’Optique propose aux étudiants de PACES désirant se réorienter après médecine, d’intégrer dès Septembre 2014 la filière Santé Visuelle pour devenir Opticien-Optométriste.
Les étudiants accéderont à une profession de santé, scientifique, relationnelle et évolutive sur un marché du travail très porteur.

Cycle d’études

Vous pourrez suivre la formation à temps plein ou en alternance.

Poursuite d’études

Suite à l’obtention du diplôme d’Opticien, vous pourrez vous spécialiser en Optométrie et Contactologie afin d’acquérir de développer vos compétences :

Portes Ouvertes

  • Le Mercredi 12 Mars à 14h à l’ISO Paris 11
  • Le Mercredi 19 Mars à 14h à l’ISO Paris 15
  • Le Mercredi 09 Avril à 14h à l’ISO Paris 11 et l’ISO Paris 15

+ d’infos : www.iso.fr

ISO Paris 11 : 18 rue Léon Frot, 75011 Paris – tél : 01.45.75.01.50
ISO Paris 15 : 45 rue de Lourmel, 75015 Paris – tél : 01.53.95.29.29

Tutoratpaces.fr : le site commun des tutorats

N’hésitez pas à faire un tour sur http://www.tutoratpaces.fr/ et obtenir plus d’informations sur la PACES et le tutorat en général. Il s’agit du site commun de tous les tutorats de France coordonnées au niveau national par les organisations représentatives des 4 filières de santé que sont :

  • ANEMF (Médecine).
  • ANEPF (Pharmacie).
  • ANESF (Sage-femme).
  • UNECD (Dentaire).

 

Tutorat:
Appréciations du premier semestre

 

Suite au premier semestre de l’année scolaire 2013-2014, l’équipe du tutorat a réalisé un sondage afin de connaitre l’avis des étudiants sur la qualité du tutorat au premier semestre, voici les réponses obtenues:

Résumé des réponses sondage